Démissionner de son poste : les bonnes pratiques

Êtes-vous sur le point de quitter votre poste ? Vous êtes le seul à savoir pourquoi une telle décision est prise. Cependant, vous ne devez pas partir en ne créant des torts à votre patron ni à vos collègues. Votre départ doit se faire dans une bonne ambiance. Voici ce que vous devez faire à cet effet.

Bonnes pratiques pour démissionner de son poste : la prévention

C’est bien que vous ayez pris la décision de rompre votre contrat de travail. Toutefois, vous ne pouvez pas abandonner le poste sans aucune information au préalable. Ainsi, l’une des bonnes pratiques pour démissionner de son poste renvoie à la prévention. Vous devez d’abord informer votre supérieur hiérarchique de votre décision relative à la rupture de contrat.

A voir aussi : Comment recruter des développeurs ?

Cela constitue une obligation et ne doit en aucun cas considérer les différends qu’il y a entre vous. Il doit être prévenu pour savoir comment gérer votre départ afin de ne pas paralyser l’entreprise. Il vous est défendu de passer par un collaborateur pour avertir votre employeur. Il pourrait mal interpréter cette démarche en prenant votre acte comme un manque de respect à son égard.

Bonnes pratiques pour démissionner de son poste : pas de note écrite

bonnes pratiques pour démissionnerUne autre démarche parmi les bonnes pratiques pour démissionner de son poste consiste à ne rédiger aucune note concernant la démission. Lorsque vous avez pris la décision de rompre votre contrat, vous n’êtes pas tenu d’adresser à votre patron une note écrite. Vous devez notifier votre choix par voie orale avec une posture qui respecte l’autorité.

A voir aussi : Quelle est la chose dont tu es le plus fier ? Question en entretien

Cela sous-entend l’organisation d’une rencontre dans l’entreprise (bien sûr) au cours de laquelle vous allez parler face à face à votre employeur. Cependant, pour des raisons probantes, vous pouvez écrire une lettre de démission afin d’exprimer votre volonté de quitter l’entreprise. Dans ce cas, transmettez une missive comportant la mention « accusé de réception ». N’oubliez pas que vous aurez à respecter un préavis s’il existait.

Bonnes pratiques pour démissionner de son poste : explication sans justification

La décision d’abandonner votre poste ne doit pas avoir de justification. Même s’il existe un formalisme relatif au processus de rupture de contrat, vous ne devez pas vous justifier. Vous allez expliquer brièvement votre choix sans pour autant vous cabrer sur les détails. Les collaborateurs peuvent être tentés de demander les motifs de votre départ. Ne vous laissez pas vous influencer par leurs belles ou dures paroles.

Soyez tenace et indiquez-leur que vos motivations sont personnelles. Si vous tombez dans leur piège, ils peuvent vous convaincre d’abandonner votre idée de démission. Voilà que vous êtes la seule personne à prendre cette résolution pour des raisons intrinsèques. Faire bien ses adieux compte aussi parmi de bonnes pratiques pour démissionner de son poste.